Comment se déroule un atelier?

Les professionnels adaptent le déroulement des ateliers en fonction de la structure d'intervention

Par exemple, lorsqu'un SAAAIS organise des ateliers en regroupements pour des enfants  qui sont issus d'écoles,  de quartiers, voire de villes/villages différents, il le fait généralement à un rythme mensuel, surtout si les enfants viennent de loin. Ce sont souvent alors  des ateliers  de une à deux heures, ponctués par un goûter. Beaucoup d'attention  est dans ce cas  donnée à permettre chaque fois aux enfants de se découvrir et se reconnaître, de bien repérer qui est là, d'identifier lavoix de chacun, de se familiariser de plus en plus au lieu.

Une organisation différente prend place lorsqu'es les enfants font partie d'une même classe ou d'un même établissement scolaire.

Dans tous les cas, des temps de  parole dédiés permettent aux enfants de construire ensemble la remémoration de ce qui s'est passé à l'atelier précédent, de reconstruire le récit, de parler de ce que ce récit suscite en eux. Chaque fois à partir d'un centrage différent, il leur est demandé comment ils se représentent les divers éléments dont on parle dans cette histoire, quelles en sont leurs connaissances , expériences directes et/ou indirectes, ce qu'ils en ont  entendu dire, ce que cela leur évoque. C'est un temps d'élaboration commune à partir d'un questionnement auprès des enfants sur les représentations mentales qu'ils ont construites.

L'idée est aussi de favoriser un déconditionnement des implicites pédagogiques, l'adulte attend moins "la bonne réponse" que l'expression de là où en est l'enfant dans ses constructions. L'élaboration devient collaborative.

Photo d'une grande  girafe en peluche, cette représentation en 3D est très détaillée et réaliste; autour de son cou on voit 3 tours d'une immense écharpe.

Les temps de langage alternent avec des moments d'exploration active et  de mises en situation ludiques. Le langage étaie l'exploration, l'exploration  étaie le langage.